Skip to Content

Mise à jour Gutsy vers Hardy

But de ce Document Ce document me sert de mémo. Il relate mon expérience lors de la mise à jour de ubuntu Gutsy vers Hardy. Je l’ai écrit pour me souvenir des différentes opérations que j’ai dû effectuer. Je le diffuse car cela pourra servir à d’autres personnes.

Situation initiale 5 machines différentes sur lesquelles est déjà installée une version d’ubuntu. Trois disposaient d’une Kubuntu 7.10 (en fait initialement une 5.04 mise successivement à jour pour la plus ancienne powered by Kubuntu). Une (...)

But de ce Document

Ce document me sert de mémo. Il relate mon expérience lors de la mise à jour de ubuntu Gutsy vers Hardy. Je l’ai écrit pour me souvenir des différentes opérations que j’ai dû effectuer. Je le diffuse car cela pourra servir à d’autres personnes.

Situation initiale

5 machines différentes sur lesquelles est déjà installée une version d’ubuntu.
Trois disposaient d’une Kubuntu 7.10 (en fait initialement une 5.04 mise successivement à jour pour la plus ancienne powered by Kubuntu).
Une disposait d’une edubuntu 7.10.

La mise à jour

Il suffit de lancer le programme "Gestionnaire de mise à jour". Dans celui-ci, un message signale la disponibilité de la nouvelle version 8.04 LTS. Il suffit de cliquer sur le bouton [Mettre à jour] ! Avant ceci, il est préférable de vérifier que la version actuelle est bien à jour et si ce n’est pas le cas, il faut faire la mise à jour de la version courante avant de faire le changement de version.

Le système propose alors de télécharger un grand nombre de nouveaux paquets. Ce nombre diffère en fonction de ce qui est installé sur chaque machine. Disons environ 1000-1500 paquets pour 1,0-1,5 Go.
A partir de ce moment là, il va falloir être assez patient, surtout si la mise à jour est faite au moment de la sortie de la nouvelle version, car les serveurs ubuntu sont très sollicités.

Les problèmes rencontrés

  •  Sur un des pc, équipé d’un fake raid 0 (voir cet article), il a fallu faire les modifications suivantes dans le fichier /boot/grub/menu.lst

    Avant

    title           Ubuntu 8.04, kernel 2.6.24-16-generic
    root            (hd0,0)
    kernel          /boot/vmlinuz-2.6.24-16-generic root=/dev/mapper/isw_bbiiffaaga_ARRAY5 ro quiet splash

    Après

    title           Ubuntu 8.04, kernel 2.6.24-16-generic
    root            (hd0,4)
    kernel          /boot/vmlinuz-2.6.24-16-generic root=/dev/mapper/isw_bbiiffaaga_ARRAY5 ro quiet splash
    initrd          /boot/initrd.img-2.6.24-16-generic

    pour supprimer l’erreur /usr/lib/vmware/bin/vmware : /usr/lib/vmware/lib/libgcc_s.so.1/libgcc_s.so.1 : version `GCC_3.4’ not found (required by /usr/lib/libcairo.so.2)

  •  Les modules noyau pour VMware ne sont pas encore disponible. C’est un grand classique. Il suffit généralement d’attendre un peu.

    Une alternative libre consiste à installer virtualbox qui à l’air vraiment bien. Il faut juste, comme c’est indiqué dans la boite d’erreur lors du lancement d’un système, faire appartenir l’utilisateur courant dans le groupe vboxusers et se reconnecter pour que la modification soit prise en compte.

  •  La mise à jour a modifié les paramètres graphiques sur 3 des 5 PC. Sur l’un d’eux, c’est carrément un écran tout blanc qui apparait après la saisie du login dans kdm ! Sur un autre, c’est la perte de l’accélération matérielle. Celle-ci ne saute pas forcément aux yeux mais lors du déclenchement de l’écran de veille OpenGL, j’ai remarqué, et entendu à cause du ventilateur CPU qui s’activait, que le processeur était beaucoup sollicité. Pour ce PC, le problème a été résolu en choisissant les effets visuels normaux, au lieu de pas d’effet visuel dans les préférences du bureau Gnome. Pour le premier je n’ai pas cherché car cette machine n’est quasiment jamais utilisé sous linux. Enfin, sur la dernière machine installée, la résolution était repassée en 800x600. Tout s’est réparé automatiquement en démarrant avec le recovery mode et en choisissant de réparer le serveur X.
  •  sur mon pc, la fermeture de session depuis KDE ou Gnome bloquait. Il fallait faire Crtl-Alt-Suppr pour que le PC s’arrête. La désinstallation de kdm a résolu ce problème. D’ailleurs, pour pouvoir bénéficier du changement d’utilisateur sous Gnome, il faut utiliser gdm. Mais je trouve plus pratique de voir la liste d’utilisateurs. Pour cela il faut modifier le thème dans l’onglet Locale de l’application Fenêtre de connexion que l’on trouve dans le menu System/Administration
  •  la visualisation de vidéo avec Gnome pose problème. Seul MPlayer Movie Player affiche correctement les images. kaffeine ou VLC ne présente qu’une image noire. Pourtant, sous KDE, kaffeine fonctionne parfaitement !

    Pour que cela fonctionne correctement sous gnome j’ai du spécifier ALSA pour l’audio et xshm pour la vidéo car la détection auto ne fonctionne manifestement pas. Il faut reconnaître que du coté son c’est un peu compliqué sous linux. Il y a une succession de changement dans les différents composants (OSS, ALSA, pulseaudio, arts, ...). Espérons que dans l’avenir tout ceci se stabilise !

  •  Le développement de Automatix est suspendu. Ce programme est vraiment pratique pour installer des logiciels non libres tels que googlearth, picasa, skype par exemple. Cela évite de faire soi-même le travail avec les tar.gz ! Il sera donc un peu plus compliqué pour cette version d’ubuntu d’installer ces logiciels. Il existe toutefois le dépôt medibuntu qui permet d’en installer certains.
  •  Plantage lors de la mise à jour de la 5e machine en Août. Le processus de mise à jour se bloque à la génération des locales.
    Pour se sortir de ce mauvais pas on peut utiliser ceci :
    echo 'locales hold' | sudo dpkg --set-selections
    dpkg --configure -a

    En insistant un peu, cela finit par passer !

    J’ai aussi eu droit à une petite frayeur avec thunderbird. Initialement les dossiers étaient stockés dans ~/.mozilla-thunderbird/blpwdt7x.default. Après la migration, c’est dans ~/.thunderbird/vdqa0l6c.default. L’ennui c’est que le nouveau dossier est vierge. C’est donc comme si on démarrait thunderbird pour la première fois. Le nouveau dossier contient 34 éléments alors que l’ancien n’en comportait que 26. Je n’ai donc pas copié l’ancien dans le nouveau. La récupération du carnet d’adresse se fait en copiant le fichier abouk.map. Et j’ai changé l’adresse du dossier local dans thunderbird. Il suffit ensuite de configurer les comptes email. Comme j’utilise IMAP, toutes les données sont sur les serveurs.

  •  Comme les modules vmware ne sont toujours pas disponible plus de 3 mois après la sortie, je décide d’installer vmware à l’ancienne (à partir des binaires). J’ai suivi à la lettre les instructions données ici.

    Sans oublier sudo ln -sf /lib/libgcc_s.so.1 /usr/lib/vmware/lib/libgcc_s.so.1/libgcc_s.so.1 pour corriger l’erreur /usr/lib/vmware/bin/vmware : /usr/lib/vmware/lib/libgcc_s.so.1/libgcc_s.so.1 : version `GCC_3.4’ not found (required by /usr/liblibcairo.so.2) au lancement de vmware.

  •  installation de la version officiel d’OpenOffice
    sudo dpkg -i OOO300_m9_native_packed-1_fr.9358/DEBS/*.deb
    sudo apt-get remove openoffice.org-core
    sudo dpkg -i OOO300_m9_native_packed-1_fr.9358/DEBS/desktop-integration/*.deb

    Nota : je déconseille apt-get remove openoffice.org* qui enlève trop de paquets

    Les paquets suivants seront ENLEVÉS : aspell aspell-en aspell-fr dictionaries-common gnome-spell iamerican ibritish ifrench-gut ispell language-support-en language-support-fr language-support-translations-en language-support-translations-fr language-support-writing-en language-support-writing-fr myspell-en-gb myspell-en-us myspell-en-za myspell-fr-gut openoffice.org openoffice.org-base openoffice.org-base-core openoffice.org-calc openoffice.org-common openoffice.org-core openoffice.org-draw openoffice.org-evolution openoffice.org-filter-binfilter openoffice.org-filter-mobiledev openoffice.org-gnome openoffice.org-gtk openoffice.org-help-en-gb openoffice.org-help-en-us openoffice.org-help-fr openoffice.org-hyphenation openoffice.org-hyphenation-en-us openoffice.org-impress openoffice.org-java-common openoffice.org-l10n-common openoffice.org-l10n-en-gb openoffice.org-l10n-en-za openoffice.org-l10n-fr openoffice.org-math openoffice.org-officebean openoffice.org-style-crystal openoffice.org-style-human openoffice.org-thesaurus-en-au openoffice.org-thesaurus-en-us openoffice.org-writer openoffice.org-writer2latex python-uno ubuntu-desktop wamerican wbritish wfrench 0 mis à jour, 0 nouvellement installés, 55 à enlever et 0 non mis à jour. Après cette opération, 422Mo d’espace disque seront libérés.

    Pour installer les menus, il faut supprimer juste le nécessaire avec sudo apt-get remove openoffice.org-core

    Les paquets suivants seront ENLEVÉS : openoffice.org openoffice.org-base openoffice.org-calc openoffice.org-common openoffice.org-core openoffice.org-draw openoffice.org-evolution openoffice.org-filter-binfilter openoffice.org-filter-mobiledev openoffice.org-gnome openoffice.org-gtk openoffice.org-impress openoffice.org-java-common openoffice.org-math openoffice.org-officebean openoffice.org-style-crystal openoffice.org-style-human openoffice.org-writer openoffice.org-writer2latex python-uno 0 mis à jour, 0 nouvellement installés, 20 à enlever et 0 non mis à jour. Après cette opération, 250Mo d’espace disque seront libérés.

    Conclusions

    Si on se reporte aux précédentes mise à jour, on s’aperçoit que celles-ci se passent de mieux en mieux, mais il faut quand même faire quelques actions supplémentaires.

    La 5e mise à jour faite en Août, m’oblige à revoir un peu ce commentaire. Sur certaines machines, surtout lorsqu’on utilise des programmes du genre Automatix ou envy, les mises à jour peuvent être assez difficile.

    Notamment :

  •  Le problème lié à VMware, m’a conduit à différer cette mise à jour sur la 5e machine où je l’utilise.
  •  Le fake raid nécessite des petits ajustements manuels
  •  Des problèmes graphiques sur 3 des 5 machines.

    Dans le cas du fakeraid cela se comprend, par contre pour le cas de l’écran blanc c’est quand même très embêtant.

    Avec les années qui passent, on devient de plus en plus exigeant...

    Je terminerai par un petit point de vue personnel sur la version 4 de KDE. Celle-ci est visuellement très jolie, mais je n’accroche pas du tout sur le menu uni colonne qui oblige à cliquer à droite ou à gauche pour changer de niveau. Je vais donc passer à Gnome après 8 années avec KDE.

    Voici quelques points qui me posaient problème lors de cette migration de bureau :

  •  la touche F10 est utilisée pour faire apparaître le menu de la fenêtre. C’est très gênant car c’est cette touche de fonction qui est utilisé par des applications comme midnight commander ou htop. Mais heureusement, ceci peut se modifier (merci Alexis) grâce à gconf-editor. J’ai dû lancer celui-ci depuis une console car je ne l’ai pas trouvé dans les menus. Le plus simple consiste ensuite à chercher la valeur F10. Cela nous conduit ici : /desktop/gnome/interface/menubar_accel

    J’ai modifier le Menu principal dans Système/Préférences pour pouvoir y accéder sans passer par une console.

    J’ai choisi d’utiliser F12 à la place de F10.

  •  par défaut, le bureau Gnome ne mémorise pas les applications lancées. Il fallait donc que je relance systématiquement gkrellm et kopete. Mais on peut modifier cela dans le menu System/Préférences/Sessions. J’ai choisi de les ajouter manuellement, plutôt que de demander de mémoriser les programmes lancés.
  •  j’aime bien avoir des fonds d’écran différents pour chaque bureau. Cela ne semble pas possible de base. Il faut visiblement installer des paquets supplémentaires tel que Wallpapoz, mais celui-ci n’est pas disponible dans les dépôts.

    Épilogue

    Bien que cela nécessite un peu de travail, il est possible de faire des mises à jour majeures sur ubuntu et de passer d’un bureau à l’autre (de KDE à Gnome). Je n’ai jamais réussi à faire la même chose sur windows. Il fallait à chaque fois repartir sur une nouvelle installation. On peut bien sur faire la même chose avec ubuntu. L’installation sera beaucoup plus rapide et on dispose alors d’un système qui ne comporte aucune trace de l’ancien. cf cet article sur le sujet.

    Problèmes/Solutions

  •  Il faut remplacer smbfs par cifs dans le fichier /etc/fstab.

    Voilà ce que cela donne :

    #//servdebian/jeb                /home/jeb/Desktop/mnt/U        smbfs        user,noauto,username=jeb,fmask=640,dmask=750,credentials=/home/jeb/.credential                0        0
    //servdebian/jeb                /home/jeb/Desktop/mnt/U        cifs    user,noauto,credentials=/home/jeb/.credential,iocharset=utf8,file_mode=0777,dir_mode=0777                0        0

    Et faire attention au fichier credential, car cifs ne supporte pas les espaces. Avant la suppression de ceux-ci j’avais cette erreur :

    $ mount /home/jeb/Desktop/mnt/U
    mount error 13 = Permission non accordée
    Refer to the mount.cifs(8) manual page (e.g.man mount.cifs)
  •  Sur une machine, les sélections multiples avec Ctrl + clic gauche ne fonctionne pas.

    Il faut dans dans système / préférences / fenêtres cocher Alt au lieu de Ctrl pour déplacer une fenêtre.

    Historique des modifications

    Version Date Commentaire
    0.1 26/04/2008 Création par Jibux
    0.2 10/08/2008 Ajout des info concernant la 5e installation
    0.3 10/08/2008 Ajout de la rubrique Problèmes/Solutions
    0.4 10/08/2008 Ajout des de l’installation d’OOo
  • Commentaires

    Mise à jour Gutsy vers Hardy

    Pour info, J’ai installé Hardy Heron sur un portable Dell (dual boot avec XP) au boulot aujourd’hui à partir d’une image CD entre 13h30 et 14h00 ! Rapide, tout est reconnu, le dhcp, le réseau intranet, etc. Impressionnant et impressionné, Linux a fait un grand pas sur cette version...

    Mise à jour Gutsy vers Hardy

    Bonsoir,
    J’utilisais Gnome (2.14 ou 2.16 à l’époque) avant KDE. J’ai eu du mal au début et maintenant je suis habitué et conquis alors repasser sous Gnome, c’est un peu revenir en arrière mais à voir...

    Mise à jour Gutsy vers Hardy

    Merci Claude pour ton message.

    Concernant Gnome que j’utilise maintenant depuis un peu plus d’une semaine, je suis vraiment conquis. Je le trouve vraiment très intuitif.

    Mise à jour Gutsy vers Hardy

    Merci de cet article à mettre en ligne de toute urgence car d’actualité ! Sniff quand même sur KDE4. je l’ai essayé en live cd de Suse (merci Tony du tuyau). Comme toi, j’ai pas aimé le nouveau menu K. Je reste donc sous KDE 3 mais peut-être qu’à la longue, je m’y ferai...